Zomblog

Blog répertoriant un peu tout ce qui traine sur les zombis • Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

=> Plus de Tags

Films zombis

Catégorie rassemblant mes critiques de courts et long métrages mettants en scène des zombis ou leur proches cousins.
Les mini court-métrages amateurs (moins de 10 minutes) sont eux classés dans Conneries zombies.

Fil des billets - Fil des commentaires

mardi, mars 10 2009

Zombie Self Defense Force

Affiche Zombie Self Defense Force

  • Titre : zombie self defense force ''( Zonbi jieitai )''
  • Réalisateur : Film japonais de Naoyuki Tomomatsu
  • Année de production : 2006
  • Style de Zombi : E.T. + Contaminations
  • Genre : Drame horrifico-nanardique
  • Budget : ???$ (très réduit)
  • Lieu : Une auberge près d'une forêt
  • Ma note : 6/10

Synopsis

Une soucoupe volante s'écrase sur terre; lors de l'impact, une onde de choc se répand dans les environs d'une petite ville proche du mont Fuji. Nos gentils morts reviennent donc à la vie pour notre plus grand plaisir !
Une petite unité militaire trainait dans le coin est ainsi témoin du retour des morts. Ils se retrouvent rapidement acculés dans un petit hotel-resraurant dont le patron vient de zigouiller sa manipulatrice de maîtresse par accident ( OUPS!! Pardon chérie!). Le tout est pimenté d'une bonne dose d'humour et de scènes bien gorasses (le bébé se taille la part du lion).

Zombie_Self_Defense_04.jpg

Analyse

La Réalisation

Naoyuki Tomomatsu, déjà responsable de "STACY - Attack of the schoolgirl zombies" (2001), reste fidèle a sa mise en scène pas très propre et approximative même si on peut noter une amélioration significative, oubions cependant les images numériques; un "sans commentaire" se suffit à lui-même! L'image se laisse regarder sans retenir la rétine, c'est classique et fade, dv oblige! (versus reste une référence de l'utilisation de la dv et du zombie)

Zombie_Self_Defense_07.jpg

Les SFX

Pour un budget certainement dérisoire ils sont très corrects malgré deux, trois ratés, on ne voit que rarement qu'ils ont recourrent aux bons vieux masques de farce-et-attrapes pour certaines bases de visage (donc un peu mou a l'image). Mais on ne peut pas jeter la pierre sur ses productions fauchées comme nos poches de zombies en état de crise!!

Zombie_Self_Defense_06.jpg

Influence zombiesque

Les zombies, masques, maquillages, bébé en latex, (clein d'oeil à "BRAINDEAD" de Jackson) sont légions et réussis dans l'ensemble. Le jeux des acteurs-zombies est clairement orienté sur celui du "ZOMBIE" de Roméro.

L'humour

Avec les japonais on ne sais jamais trop comment juger la performance des acteurs, ils en font toujours trop, même quand ils sont sérieux et cela peut avoir tendance à dérouter le spectateur non habitué, voir à le rebuter. Mais c'est aussi un des aspects du cinéma asiatiques qui le différencie de ces conccurents! Au final, tout le monde ne peut aimer le second degré!!

Zombie_Self_Defense_01.jpg

Avis

Les Plus

  • Les SFX rigolos
  • Les références aux maîtres.

Zombie_Self_Defense_03.jpg

Les Moins

  • Une mise en scène approximative.
  • Un budget très limité
  • le jeu flashi des acteurs

Zombie_Self_Defense_09.jpg

L'Avis de Strouce

Une tentative d'hommage à deux maitres du zombie(Romero et Jackson pour ne pas les citer), mais l'ajout d'E-T est pour moi une facilité scénaristique sans intéret puisque non développée, mais juste pour changer des centrales nucléaires et autres virus! Jolie coup dans l'eau donc puisque les aliens étant la seule originalité du film ( bizarement il n'en est presque jamais question ! ).
En définitif, c'est sympa, rigolo par moment, violent mais pas franchement, surtout souvent niais à cause d'un scénar bien vide et de la potiche star de la jappop ! ( 6/10 )

Zombie_Self_Defense_02.jpg

L'Avis de Manu

Une série Z pleine de références, parfois kitsh, parfois mou, parfois bien fun.
Honnète rapport au budget, mais à ne conseiller qu'aux amateurs de nanards faits à la maison. ( 6/10 )

Zombie_Self_Defense_05.jpg

Liens

Zombie_Self_Defense_08.jpg

vendredi, novembre 7 2008

Zombie Stars

Affiche Zombie Stars

  • Titre : Zombie Stars
  • Réalisateur : Film français de Caroline Coulié et Didier Garcin
  • Année de production : 2003/2008
  • Style de Zombi : Toxique (dopant) + Contaminations virales
  • Genre : Comédie horrifique
  • Budget : 1000 €
  • Lieu : Les alentours de Marseille
  • Ma note : 4/10

Zombie Stars est Le premier long-métrage de zombis marseillais (80 min.).
Il a été réalisé, scénarisé et complétement autoproduit par L’incroyable Production constitué de Caroline Coulié et Didier Garcin (le médecin fou), tout deux fans de Peter Jackson et aspirant à faire carrière dans le domaine du film bis.

Zombie-Stars_02.jpg

Préambule du projet

Tout débute lorsque leur école de cinéma ferme ses portes au bout de trois mois, le couple se retrouvant sans diplome, ni formation, décide de lancer à corps perdu dans la réalisation de court-métrages, puis de leur long-métrage "Zombie Stars" qui, avec l’aide de nombreux bénévoles et d’une caméra DV, leur prendra cinq longues années avant aboutir.

Zombie-Stars_05.jpg

Synopsis

"4 des candidats d’une nouvelle émission de télé-réalité dans le domaine sportif sont dopés par un homme malhonnête et machiavélique. Le dopage au départ très concluant vire alors à l’intoxication, transformant peu à peu les 4 candidats en zombies affamés de chair humaine. La contagion se propage alors. Un commando s’improvise pour faire face à la menace grandissante" (source site officiel)

Zombie-Stars_07.jpg

Le Trailer


Zombie Stars - Trailer

Analyse

Description des zombis

Les zombis sont créés par une produit dopant (genre de stéroïde anabolisant) dont la recette a été volé à un druide par le producteur de real-TV projetant de booster ses candidats.
Les zombis sont classiquement lent, plutôt bien maquillés (allant du blanc au vert) et le faux sang utilisé est contitué de sirop alimentaire.

Zombie-Stars_03.jpg

Critique culturelle

Si pour Romero, ses films de zombis sont l’occasion de faire une critique sociale de la société, ici les auteurs ont, semble-t-il, voulu critiquer la sous-culture commerciale actuelle en la confrontant et à la contre-culture geek.
En effet, ici, les zombis sont, à la fois, le symbole de la surenchère démesurée la Télé-réalité et des dérives du dopage dès qu’il y a une histoire d’argent dans le sport.
De plus, on est pas loin de faire le rapprochement entre les zombis écervelés et les spectateurs de ce genre d’émissions lamentables.
Ainsi, les première victimes des zombis seront chacun à leur manière un archétype représentatif de la sous-culture commerciale avec un fan de tunning et une ados fan de pop.

Les victimes suivantes sont, quant à elle, plus vieilles et porteurs d’une autres cultures, à savoir la culture traditionnalo-conservatrice réprésentée par un chasseur psychopathe, un gendarme et puis enfin un ancien militaire.
Bref, on comprends vite ceux qu’ils n’aiment pas trop… ;)

Zombie-Stars_09.jpg

Geek attitude

Les forces du bien sont ici représentées par un groupe hétéroclite faisant rapidement penser à un groupe de jeux de rôle (avec un gros Barbare[1], un archer, un médécin qui fait office de prètre goblin…).
De plus, une fois le groupe rassemblé, il s’en suit une séquence au milieu de la forèt où de mystérieuses créatures semblant tout droit sortir d’Alice au pays des merveille ou du Magicien d’Oz, leur soumettent des énigmes qui les guideront vers le dangereux sorcier (alias le producteur télé) qui a vilement kidnappé le druide.
Bref, de nombreuses références, plus ou moins mis en avant, mais qui ne peuvent être un hasard.

Zombie-Stars_11.jpg

L’Humour

Ce film,se veut avant tout une comédie, multipliant ainsi les situations cocasses (le téléphone plein de vomis zombis), personnages haut en couleurs (le médecin hystérique, le producteur plus machiavélique que Gargamel etc.. ) et évidemment nombres de gags visuel, le plus souvent en-dessous de la ceinture, avec par exemple un god géant utilisé comme arme, un orgasme téléphonique improbable ou encore des attaques anales… Entre autres choses bien sur…

Zombie-Stars_08.jpg

Mon Avis

Les Plus

  • Une auto-prod de 1h20 !!!!
  • Un pitch de départ original.
  • Un bel exemple de persévérance à suivre.
  • Quelques scènes bien funs.
  • bruitages rigolos et dynamisants.
  • Une bande son tout à fait honnète et clairement inspirée de Goblins
  • Des FX impressionnants pour du fait maison.

Les Moins

  • Un scénar pas toujours clair
  • Souvent abusivement surjoué
  • Quelques lenteurs (spécialement lee 15minutes de forêt avant les scènes finales)

Bien sùr cette production a quelques défauts du, on s’en doute, au budget ridicule et la jeunesse de leur réalisateurs.
Ceci mis-à-part, on ne peut que les appaudir et les féliciter pour leur persévérance et leur implication qui force le respect et devrait inspirer nombre de réalisateurs en herbe ( et qui se prendront une claque à coup sur après avoir vu ce film ).
Bref à voir d’urgence, surtout que la vidéo est actuellement distribuée gratuitement !

note : Là, je pressens que l’on va me dire que j’ai été dur sur la note, mais il faut bien se rendre compte que je note ce film par rapport à des production professionnelles et qu’avec 4/10 ils sont, par exemple, à un point de Zombie Strippers sorti cette année !!

Zombie-Stars_01.jpg

Où télécharger et voir le film

Zombie-Stars_04.jpg

Liens

Zombie-Stars_06.jpg

Notes

[1] je parie qu’il fait du GN lui ;)

jeudi, octobre 30 2008

The Vanguard : l'elu zombi

Affiche The Vanguard

  • Titre : L’avant-poste ( "The Vanguard" )
  • Réalisateur : Film Anglais de Matthew Hope
  • Année de production : 2008
  • Budget : ??? - faible
  • Style de Zombi : Néo-zombis/infectés
  • Genre : Drame horrifique
  • Lieu : Forêts et paturages
  • Ma note : 8,5/10

Synopsis

2015. Le monde est chaotique. La surpopulation a atteint un niveau crucial et l’humanité en voie d’extinction. Depuis le début de ce cauchemar apocalyptique, une entité connue sous le nom de la Corporation a mis au point un plan d’action pour mettre à exécution un programme de dépeuplement massif. Or, la drogue qui devait tuer les humains les transforme en des êtres primitifs à l’état de singes. Avec un sens de la vue virtuellement réduit à la cécité, cette nouvelle race s’est déployé à travers les campagnes dépeuplées.
Mais pour Max, seul survivant de la race humaine, errant dans la forêt, ils sont les ennemis qu’il doit combattre chaque jour pour subsister.
The_Vanguard_03.jpg

Analyse

Photo

Comme dans Zombie Strippers (pourtant ça n’a rien à voir,c’est p’t-être à la mode… ), des couleurs dominantes orange, jaune et vert, mais contrairement à ce dernier, la plupart des scènes sont extérieurs et champètres (sous-bois, couchers de soleil, automne). The_Vanguard_07.jpg

La voix-off

La narration en voix-off est rarement exploitée dans la thématique zombie (comme Je, Zombie, Chronique de la douleur par exemple). Elle est ici omniprésente une bonne moitié du film où Max réfléchit à sa condition de survivor (contrairement à un Je suis un légende shyzo, nous avons ici un Vanguard autiste. Ainsi, il parle dans sa tête et pas avec un mannequin… ^^ )
Pour une fois, je trouve le procédé pertinent et surtout bien ammené et loin d’être pesante, la premiere heure de film s’écoule, oserais-je dire, paisiblement. The_Vanguard_05.jpg

Description des zombis

Les manques de moyens du film ont, semble-t-il, pas mal pesés sur le budget maquillage, car les FX des infectés sont limités à deux, trois traits de crayon et des lentilles blanches…
La vraisemblance des zombis tient essentiellement dans le jeu des acteurs, qui est, ma foi, tout à fait convainquant.
Autrement ce sont des Néo-zombies classiques, similaires à des enragés courrants et bondissants. The_Vanguard_02.jpg

Effets gores

Si les maquillages des infectés sont très limités, les effet sanglants, sont quant à eux, peu nombreux mais efficaces (on retiendra notamment la scène d’acharnage à coup de machettes). The_Vanguard_04.jpg

Scénar

Avec le jeu d’acteur de son personnage principale, le scénario est le deuxième point fort du film.
Le scénariste/réalisateur s’est largement inspiré du livre Je suis une légende, en reprenant la thèmatique du survivant solitaire, mais en le traitant de façon plus sombre et contemplative que son modèle.
Il est difficile d’avoir un avis tranché sur l’ensemble du scénario, car il a des bonnes parties et des moins bonnes :

  • La première heure, ( la plus intéressante et le mieux rendue selon moi ), est consacrée à la description de la vie d’ermite de Max au milieu du no man’s land, le tout en voix intérieur. Et malgrès le peu de scènes d’actions, Matthew Hope arrive tout de même à nous intéresser sans trop nous ennuyer.
  • Par la suite, Max rencontrera d’autres humains et malheureusement, c’est à partir de là que le scénario devient plus confu et la mise en scène plus molle.
  • Le final (les 10 dernieres minutes) est quant à lui beaucoup dynamique avec une scène de cache-cache à la Rambo et un twist prophétique un peu prévisible, mais que j’ai bien aimé ( ça n’avait pas encore été employé chez les zombis, il me semble )

The_Vanguard_09.jpg

Le trailer


THE VANGUARD: International Trailer

Mon Avis

Les Plus

  • Une chouette photo
  • Une mise en scène solide
  • Une narration originale
  • De bons acteurs
  • Une fin que j’attendais pour Land of the Dead
  • Bluffant pour un si petit budget.

Les Moins

  • les maquillages largement perfectibles.
  • 20 minutes rythmiquement loupées car trop pesantes, voir inutiles.

Ralala, il n’y aurait pas eu ces 20 minutes de flou, de lent et de bordel pratiquement incompréhensible vers la fin, ça aurait été parfait.
Bref, Un film qui a des loudeurs à certain moments et quelques lacunes niveau budget maquillage, mais qui est tout de même fort intéressant et que je conseille vivement au fan du genre en manque de renouveau ou d’originalité. Après vous aimerez comme lui ou vous détesterez comme eux. The_Vanguard_01.jpg

Liens

The_Vanguard_06.jpg

mercredi, octobre 15 2008

The Zombie Diaries

Affiche The Zombie diaries

  • Titre : Les chroniques zombies ( The Zombie Diaries)
  • Réalisateur : Film Anglais de Michael Bartlett et Kevin Gates
  • Année de production : 2006
  • Style de Zombi : Néo-Zombis / infectés
  • Genre : Drame horrifique
  • Budget : 669 000 €
  • Lieu : Un petit village isolé
  • Ma note : 7/10

Juste après Locutus57 et Chasseur de Zombies je me décide à commenter à mon tour The Zombie Diaries, Film BlairWitchien à petit budget de Michael Bartlett et Kevin Gates.

Synopsis

Au début du 21e siècle un virus inconnu et zombifiant se répand sur toute la planète.
La Grande-Bretagne finie par être touchée, le film relate l’histoire d’une ferme de Letchworth au travers de 3 groupes de survivants :

Chronique 1 : The Outbreak (les premiers symptomes)

Une équipe de journalistes londoniens tournant un reportage sur l’épidémie, se rend naïvement chez un fermier qui a été contraint d’euthanasier tout son cheptel de volailles.

zombiediaries06.jpg

Chonique 2 : the scavengers (les pilleurs)

Un couple s’échappent de Londres et prennent un auto-stoppeur mystérieux pendant qu’ils nettoient le reste des villes mortes, ignorant les dangers qui les attendent dans les coins sombres.

zombiediaries043.jpg

Chonique 3 : survivors (les survivants)

Un groupe de survivants se sauvent pour chercher le refuge dans une vieille ferme, mais ils s’y retrouvent assiégés par les zombies toujours plus nombreux.

zombiediaries01.jpg

Le Trailer


Zombie Diaries trailer

Analyse

Avant REC et Diary of the dead, Zombie Diaries , sorti en 2006, est le premier film de zombis qui a été filmé à la Project Blair Witch.
On peut d’ailleur se dire que ce dernier a du inspirer les deux premiers.

Evolution du phénomène

(attention partie très spoilante)

Les réalisateurs ont découpé leur trame en trois chroniques, relatant chacune, par paliers successifs, les réactions des survivants devant l’évolution du phénomène :

  • chronique 1 : Naïveté/innocence avant les premières manifestations - Panique et inconpréhension après. Le danger semble limité a quelques zombis (on en voit que 2) mais les protagonistes se sentent impuissants devant le piège qui se referme sur eux.
  • chronique 2 : Les protagonistes ont mieux analysé la situation et tentent de survivre dans le chaos en pillant les ressources des village abandonnés et en se déplaçant sans cesse.
    Cette fois-ci, les zombies semblent plus nombreux (un groupe d’une dizaine à l’image), et attaquent les survivants à peine arrivés. La question des munitions de leur unique fusil commence à devenir cruciale.
  • chronique 3 : Les protagonistes sont cette fois organisés presque militairement autour de la ferme qui leur sert de base - avec tours de gardes, expéditions, collectes de vivres et entreaides.
    Les zombis semblent être encore plus nombreux, mais leur meilleur organisation équilibre les forces un temps. Un temps seulement, en effet, car comme souvent dans ce genre d’histoires, ce sont les humains eux-même qui causeront leur propre perte ou celle de leur prochain…

zombiediaries02.jpg

Le switch temporel

On pourra aussi noté l’utilisation d’un espèce de switch temporel à la Pulp Fiction afin de dissimuler au spectateur le passé de Goke qui lie les 3 chroniques.
Déroulement chronologique des faits :

  1. le groupe de journalistes arrive dans la ferme (chronique 1)
  2. Goke et Manny tuent (Matt, Andy) et torturent (Vanessa) les journalistes (chronique 3)
  3. Goke seul, rejoint les survivants de la ferme (début chronique 3)
  4. Un mois plus tard les survivants de la ferme captent un message radio (chronique 3)
  5. Au même moment, un groupe de 3 personnes ( Greg, Elizabeth et John) se rapprochent de la ferme (chronique 2), mais seul John arrivera à la ferme sous forme de zombi. Il est abattu par les survivants de la ferme. (chronique 3)
  6. Jef et James découvrent que ce sont les victimes de Goke qui pour la plupart attaque la ferme.
  7. Se sentant découvert, Goke tue les autres survivants et fuit avec le van et avec quelqu’un d’autre… (chronique 3)
  8. les militaires arrivent dans la ferme (avant générique du début)
  9. les militaires trouvent l’unique survivante : Leeann qui on sait comment échappé aux tueurs (fin du film)

Certaines parties du film sont elliptiques, ou en tous cas restent mystérieuses, ce qui me laisse penser qu’une quatrième chronique aurait été la bienvenue :

  • Comment Leeann s’est-elle échappée ?
  • Gokey s’est-il enfui avec son compère Manny ? (genre qui se serai caché dans le hangar où vanessa était enfermé)

zombiediaries03.jpg

Les caméras

Je me suis posé la question des caméras, car j’aurais bien vu un trip où cela serai la même caméra qui serait passé de mains en mains au fil des chroniques.
Pourtant rien est fait pour le laisser penser, si ce n’est les partie elliptique où l’on peut tout imaginer.
Donc on va dire qu’il y a 2 ou 3 caméras :

  • Celle de Matt (chronique 1)
  • Celle de James (chronique 3) - qui est peut-être la même que celle de Matt éventuellement volée par Goke.
  • Celle de John (chronique 2) - qui arrivera presque à la ferme.

Avis

Les Plus :

  • Un scénar qui tient la route, bien qu’un peu trop elliptique.
  • Des acteurs plutôt bons.
  • Un film totalement autoproduit par les 2 réalisateurs.
  • Trip BlairWitchien novateur parmis les films de zombis.

Les Moins :

  • Des FX honnètes mais limités (peu de zombis à l’écran, encore moins de plans serrés).
  • Trop court - impression d’oeuvre inachevée.
  • Montage manquant souvent de dynamisme (du blabla pour parfois pas grand chose).
  • La caméra qui bouge partout pour faire style (et peut-être aussi dissimuler des FX moyens).
  • Un doublage français bof.

Un film frais, avec des bonnes idées et un chouette résultat pour un budget si modeste, mais trop court vis-à-vis d’un scénario qui peine parfois à se développer du à la multiplication des présentations de personnage mollissant gravement le rythme du film.
Bref, une bonne petite surprise tout de même à conseiller pour son ton original, sans s’attendre à de la folie, ni à y voir des tonnes de zombis…

zombiediaries05.jpg

Liens

vendredi, octobre 10 2008

L'attaque des zombies gluants

L'affiche de L'attaque des zombies gluants

  • Titre : L’attaque des zombies gluants
  • Réalisateur : Court-métrage canadien de David Charbonneau
  • Année de production : 2005
  • Style de Zombi : Toxique fluo
  • Genre : Survivor
  • Budget : 15. 00$
  • Durée : 30 min

Un court-métrage zombi viendu du Québec
Il semblerait que son créateur David Charbonneau va essayer de le sortir en DVD (du moins j’imagine, vu que la jaquette est prète et que le film n’est plus téléchargeable)

Synopsis

Deux campeurs téméraires et déboussolés se font sauvagement attaqués en pleine forêt par une panoplie de cadavres ambulants ayant de sérieux problèmes cutanés et de consistance sanguine. Les deux frères d’armes contondantes se feront ainsi un plaisir de nous éclabousser la vue.

Le trailer


L’attaque des zombies gluants (bande annonce)

zombie2.jpg

Effets Spéciaux

recette de la mousse zombies : revitalisant à cheveux mélangé à de la gouache pour enfants

  • Voir d’autres images ici et .

Avis

La musique de la B.A. n’est pas très engageante, mais ça à l’air dynamique et plein de mousse fluo ^^.

Liens

dimanche, septembre 28 2008

Internet Zombie Movie

Internet Zombie Movie

  • Titre : World Wide Dead. / Internet Zombie Movie
  • Réalisateur : Film Internet de Bryony Matthewman
  • Année de production : 2008 (Sortie prévue le 31/10)
  • Style de Zombi : ???
  • Genre : ???
  • Lieu : ???

Bryony Matthewman, jeune anglaise designer (semble-t-il à la base…) déjà connu sur le net pour ses parodies a lancé en Juin via Youtube le projet de réaliser un film uniquement avec des internautes.

Le principe du Bazar tel que je l’ai compris

  1. L’instigatrice a envoyé la vidéos ci-dessousappellant des gus sur le net à particper au casting ou à l’écriture/réalisation. (début Juin 2008)
  2. Chacun tourne, fabrique, écrit,… dans son coin et se réunissent sur msn de temps en temps
  3. L’instigatrice monte tout ça.
  4. Le film sort (31 Octobre 2008)

Explications de la créatrice (en anglais)


Let’s make a zombie movie!

Premier Trailer


INTERNET ZOMBIE MOVIE - TEASER TRAILER 1

Mon avis

je n’ai regardé que 4 ou 5 vidéos et vu mon niveau d’anglais, je ne suis sur d’avoir tout-tout suivi à l’affaire…donc si quelqu’un à plus d’info sur ce bazar (ou mieux, à suivi l’affaire, n’hésitez pas ;)

M’enfin si j’ai bien tout compris, le concept est novateur, original et logistiquement très audacieux : bref, sur le papier c’est un putain challenge !
Après faut attendre de voir :

  • Si c’est pas un fake : (peu d’infos relayées).
  • La tête que ça rend au final (j’ai vu que 10s de trailer…).

Liens

- page 1 de 3