Zomblog

Blog répertoriant un peu tout ce qui traine sur les zombis • Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

=> Plus de Tags

Films zombis

Catégorie rassemblant mes critiques de courts et long métrages mettants en scène des zombis ou leur proches cousins.
Les mini court-métrages amateurs (moins de 10 minutes) sont eux classés dans Conneries zombies.

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, septembre 24 2008

Le Manoir de la terreur : Les zombis etrusques

Affiche Manoir de la terreur

  • Titre : Le Manoir de la terreur ”( Burial Ground : The nights of Terror)”
  • Réalisateur : Film Italien de Andrea Blanchi
  • Année de production : 1980
  • Style de Zombi : Magie noire + Contaminations virales
  • Genre : Drame horrifico-nanardique
  • Lieu : Un manoir dans un petit village isolé
  • Ma note : 3/10

Synopsis

Suite à la découverte d’un "terrible secret" enfuie dans des catacombes étrusques, un archéologue naïf va, malgrès lui, déclencher une impitoyable attaque de zombis rocailleux sur le petit village italien.
Pas de chance pour les convives qui viennent tout juste arrivés un certain manoir, leur occupants vont malencontreusement devenir leurs premières victimes…
Manoir_de_la_terreur01.jpg

Description des Zombis

Je vous ai fait une compil des zombis étrusques que l’ont peut voir lors des scènes de jour du début du film :

Best of zombis - Manoir de la terreur

On doit les maquillages et FX du film à Gino De Rossi, tout de suite identifiables avec leur aspect calcaire rocailleux (argile ou platre peint) agréementés d’asticots ( comme dans "Frayeur" et "Zombi 2" de Fulci. )
De plus, audace notable du réalisateur, les zombis utilise des armes et grimpe au mur,… le tout très lentement évidemment… Bref, on se remettant dans le contexte de l’époque et des moyens du film, les zombis relativement chouettes et relèvent un peu le niveau abyssal du film.

Extraits bien roots

Le deuxième point fort de ce nanard est sans nul doute l’indolence et la niaiserie extrème des personnages humains (et des acteurs qui jouent très mals) ainsi que l’absurdité de certaines scènes. Bref, en regardant ça au deuxième voir troisième degré, vous avez moyen de vous marrer une bonne moitié du film.

  • Ci-dessous quelques extraits pour vous donner une idée du niveau :

1- Scènes absurdes et érotisantes


Las noches del Terror - Burial Ground

Scène coupée un peu trop vite, car j’ai beaucoup aimé le ridicule de la mère qui sort du lit pour se cacher.

2 - Les zombis attaquent

Une scène affligeante…

Manoir_de_la_terreur04.jpg

3 - Autres scènes mémorables

  • Avant le générique : lorsque l’archéologue dit au zombis : "je suis votre ami"
  • Pratiquement toutes les scène mettant en scène l’étrange garçonnet qui est en fait un acteur de 25 ans souffrant d’une maladie génétique.
  • Vers le fin : le pseudo-jeune garçon zombifié arrache le sein de sa mère débile.
  • A la toute fin : les mains des zombis qui mettent 5 minutes à se rejoindre


Mon avis

En positif :

  • Une vingtaine de zombis fait par Gino De Rossi.
  • Une mise en scène assez rythmée (comparativement à du Fulci, ça va à mac 2.)
  • Quelques scènes mémorables et décalées.

Manoir_de_la_terreur02.jpg

En Négatif :

  • Un scènario et des dialogue écrit en même temps que le tournage.
  • Une musique ultra kitsh insuportable
  • Des acteurs désastreux (doublé français, anglais ou post doublé italien)

Manoir_de_la_terreur04.jpg

Bref, un nanard qui peut vous faire marrer pour son coté ridicule, mais pas plus.

Liens

lundi, septembre 22 2008

I'll See You In My Dreams : Les zombies portugais

I'll See You in My Dreams

  • Titre : La femme de mes rêves ”(I’ll See You In My Dreams)”
  • Réalisateur : Film Portugais de Miguel Ángel Vivas
  • Année de production : 2003
  • Style de Zombi : inconnu
  • Genre : Drame Horrifique
  • Lieu : Village portugais
  • Ma note : 8/10

I’ll See You In My Dreams est un court-métrage portugais (19min39s) sorti en 2003 de Miguel Ángel Vivas et Filipe Melo.

L’intro

L’action se déroule dans un petit village intemporel perdu au milieu d’une forèt infestée de zombis.
Lucio, un tueur de zombis solitaire, après une centaine de victimes, rentre au village pour la nuit. Désabusé par tous ces massacres, il va boire un verre à la taverne où se rassemblent les quelques survivants… IllseeYouInMyDream01.jpg

Mini-analyse

Ce mini-film n’invente rien, il reprend, en quelques scènes, des poncifs du genre zombis et au vu de tous les remerciements à la fin du générique, se veut une sorte d’hommage à Romero et ses topains.
(il y a peut-être même un rapport avec la comédie musical américaine du même nom… ? à voir…) Après cela étant dit, il le fait ‘achement bien ! ^^ IllseeYouInMyDream03.jpg

Mon avis

Bonne mise en scène, bonne zic, chouettes zombis et du fun.

Ma première pensée après tout ça est : à quand un long-métrage ?
Ma deuxième est : Comment se fait-il que ça soit le seul film de zombis portugais ?
Ma troisième est : Pourquoi le réalisateur (et le producteur instigateur du projet et co-scenariste) n’ont pas réussi à éluder ces deux premières questions alors qu’ils ont reçu 7 prix pour ce film ?
Ma quatrième est (pour finir) : Il attendent quoi pour les aider à faire un carton ?

Bref, vous l’aurez compris, j’ai trouvé ce petit court-métrage excellent, bien maitrisé et je ne comprends pas bien pourquoi personne ne les a encore aidé pour monter un long-métrage, qui au vu de ce court, vaudrait largement son camion de cacahuètes.
Re-bref, encore une bandes du gus emplis de zombie-spirit à surveiller de prés !!
IllseeYouInMyDream02.jpg

Le clip de Moonspell

On doit le générique de fin du court-métrage au groupe de métal portugais Moonspell qui a repris à sa sauce le titre de jazz du même nom utilisé quant à lui pour le générique du début.
Le clip ci-dessous mélange une mise en scène du groupe avec des zombis et certaines scènes tirées directement du film et a fait office de bande-annonce.
(j’espère que vous avez tout suivi… lol )


Moonspell - I’ll See You In My Dreams

Liens

dimanche, septembre 21 2008

Tokyo zombie : les zombi-poubelles

Affiche Tokyo zombie

  • Titre : Tokyo Zombie
  • Réalisateur : Film Japonais de Sakichi Sato
  • Année de production : 2005
  • Style de Zombi : Mutation bactérielle + Contaminations virales
  • Genre : Comédie horrifico-dramatique
  • Lieu : Tokyo
  • Ma note : 6/10

Synopsis

Adapté du manga de Hanakuma Yusaku, "Tokyo Zombi" est un petit film bis japonais résolument parodique, mettant en scène les pérégrinations de deux collègues de travail adeptes du jujitsu (sorte de catch), aupris avec une attaque de zombis tout droit sortis d’une montagne d’ordures.

tokyozombie01.jpg

Description des zombis

Le point de départ de la pandémie zombiesque est le "Black Fuji", une décharge sauvage où certains tokyoïtes prenaient la mauvaise habitude de faire disparaitre des personnes (ou corps) devenus gènants ( une belle-mère envahissante, une victime d’un pédophile ou encore une mort plus ou moins accidentelle de son patron pour nos deux compères).
Ainsi, sans vraiment d’évènement déclencheur, les morts enterrés malgrès eux dans la décharge finirent par se réveiller et on devine tous la suite…
Pour ma part, j’imagine un trip bactériel du aux masses d’ordures dénonçant la pollution toujours grandissantes dans les centres urbains nippons - mais on peut aussi penser, au quelques cas de mort par fugu au Japon (poisson contenant un poison mortel similaire à celui utilisé par les prètres vaudous), qu’on n’enterrait que 3 jours après leur mort pour être sur qu’ils n’allait pas se réveiller…
tokyozombie00.jpg

Du coté de leur apprence, avec leur maquillage bleu, les zombis de ce films vous rappelleront évidemment, ceux de Dawn of the dead, en effet vous ne verrez que peu d’effets gores dans ce film surtout tourné vers la comédie parodique des films de Roméro. tokyozombie03.jpg

Mon avis

Mon avis sur ce petit film est assez mitigé (d’où ma note de 6/10) :
Pour le positif, il y a déjà le ton, l’ambiance résolument fun et parodique à la Shaun of the dead, avec une bande son sympa, du comiques visuel cher au film japonais melant situation décalées et effets faussement gores abusément mal faits.
Il faut ajouter à cela quelques bonnes idées et pas mal d’audace malgrès le peu de moyen flagrant du film.
Et c’est peut-être à cause de cette trop grande audace que le film finit par montrer ses faiblesses. Je ne connais pas la manga original, mais au fur et à mesure que la trame avance, le rythme (indispensable en comédie) s’essouffle, et le réalisateur à vouloir trop en faire, trop en mettre, fini par gacher un peu l’esprit fun du début du film dans une romance dramatique entachant inutilement (à mon gout) la deuxième partie du film.
Pour essayer d’être plus clair, le début du film est fun et relativement rythmé, puis un intermède animé (j’ai trouvé pluôt sympatoche soit dit en passant, mais qui n’apporte pas grand chose mise à part surprendre le spectateur) il passe dans une phase Drame/romance beaucoup moins drôle, beaucoup plus lente et tentant vainement de parodier Land of the dead .
tokyozombie02.jpg Au final ça m’a donné l’impression de voir 2 films différents d’une même saga, genre : "Tokyo zombie" et "Tokyo zombie 2" : 2 films distincts avec des ambiances assez différentes : l’un comique et l’autre dramatique, avec 2 lieu diffénret, à 2 époque différentes et que tout cela a été compressé en un seul film en faisant sauter la moitié de la trame… :/
Je ne suis pas sur d’être super clair, mais c’est difficile à expliquer sans raconter tout le film ^^’.

Bref, au final, d’un coté j’étais enthousiaste devant l’inventivité et l’audace de ce jeune réalisateur, mais d’un autre coté je suis un peu déçu qu’il ait eu les yeux plus gros que le ventre et que le résultat soit par la même gaché par gourmandise ^^.
Quoiqu’il en soit Tokyo zombie reste un film original par son ton et sa construction (et ceux malgrès ses défauts) et tout à fait encourageant pour les futures productions de son réalisateur que j’espère un peu plus maitrisées. tokyozombie04.jpg

Liens vers de meilleurs critiques

vendredi, septembre 12 2008

La Revanche des mortes vivantes : frenchies zombies

Affiche La revanche des mortes vivantes

  • Titre : La Revanche des mortes vivantes
  • Réalisateur : Film Français de Pierre Reinhard
  • Année de production : 1987
  • Style de Zombi : Mutations toxiques
  • Genre : Drame Horrifique
  • Lieu : Village français
  • Ma note : 1/10

Synopsis

En campagne profonde, le PDG d’une grande compagnie de produits chimiques fait déverser des déchets toxiques par un homme sans scrupule dans une citerne de lait. Cet action aura pour cause la mort de 3 jeunes filles de la bourgade. Ce même PDG fait disparaître ses produits toxiques un peu partout dans la nature, en particulier près d’un cimetière où les jeunes mortes ont récemment été enterrées. Elles deviennent morte-vivantes et n’ont qu’une obsession, se faire justice en tuant le responsable ainsi que ses complices.
RevancheMortesVivantes1.jpg

Mon Avis

Une bouse intersidérale à peine croyable… -___-‘…
Jusqu’à la fin du film, j’avais l’impression de regarder de nouveau un navet Italien des années 70, tout y est : les meuble, déco et fringues ultra kitsh, le doublage ignoble, des nunuches dénudées sorties du fin fond de nulle part, les maquillages ridicules etc…
Mais après vérifications, il fallait bien se rendre à l’évidence, ce film est bien français ( et donc très mal post-doublé) et de 1987… o_0’… encore plus affligeant….
Je vous conseille fortement la lecture des deux critiques en lien ci-dessous, qui décrivent à merveille (et avec ironie bien sur) la nullité extrème de cette série Z qui mériterait presque l’invention d’un Z prime…
J’ai tout de même mis 1 point de plus que L’avion de l’apocalypse, car le scénario est un poil mis invraisemblable (si on oublie la fin en queue de poisson) et que certaines scènes par leur ridicule, ont tout de même réussi à me faire rire ( les "zombies" qui referment leurs tombes en partant, le maquillage zombiesque uniquement sur le visage et une seule sur les 3 pour les mains etc…)
RevancheMortesVivantes2.jpg

Liens

RevancheMortesVivantes3.jpg

jeudi, septembre 11 2008

Planète Terreur : Les Zombis survitaminés

....

  • Titre : Planète Terreur (Planet Terror)
  • Réalisateur : Film américain de Robert Rodriguez
  • Année de production : 2007
  • Style de Zombi : Mutation toxique
  • Genre : Survival Survitaminé et Parodique
  • Ma note : 10/10

Résumé du Début

Dans une petite ville près de la frontière mexicaine, un gaz ultra toxique détenu secrètement dans une base militaire s’échappe et contamine les voisins immédiats et les passants imprudents.
Ces derniers mutent très rapidement en pseudo-zombis aux cloques purulentes et commencent à dévorer frénétiquement les habitants qu’ils croisent sur leur chemin.
Le chaos post-apocalyptique ne va tarder à envahir toute la ville, en commençant par l’hopital où les premières victimes infectées sont envoyées… PlanetTerror03.jpg

Mon Avis

BOOM !!! Ce film est une grosse claque de T.N.T. dans ta gueule remplie de nitro.
Le génial Rodriguez nous offre ici une mise en scène ultra-vitaminée de zombies toxiques fun-ement gores et donne à ses confrères d’hollywood une belle leçon de cinéma d’action.
PlanetTerror02.jpg
Tout est jouissif, l’ambiance particulière est envoutante, les scènes s’enchainent à une vitesse folle, les maquillages et explosions de pustules purulentes sont au top, les acteurs sont parfaitement décalés, et l’inventivité délirante de Rodriguez vous enivrera de dopamine.
Ainsi, malgrès une bande son un peu plate et un scénario basique, voir chaotique (mais on s’en fout, et ça fait partie du trip…), vous êtes captivés de bout en bout par ce feux d’artifice de 1H45 qui en parait bien moins tellement on s’y sent bien.
Bref, que du bonheur, Rodriguez est fou et j’adore ce fou - Dans mon top 5 des films de zombis. PlanetTerror04.jpg

Analyse

Il n’y a pas grand chose à comprendre…
Pour faire court, le film se veut un genre d’hommage parodique aux films d’horreur zombiesque de serie B. Cela débute avant le film avec une fausse bande-annonce (qui va peut-etre devenir une vraie ;) ) de film d’action bien couillu (Machete), puis dans le film en lui-même de fausses rayures de pellicules vous feront croire à un vieux film et donnera aux film une ambiance unique que j’ai personnellement adorée.
Pour le reste, vous pouvez toujours vous torturer le cerveau sur les possibles références à tel ou tel films de série B, ou encore sur le but de l’histoire, mais c’est surtout le ton lèger et surréaliste, ainsi que le contre-emploi de certains acteurs/trices qui marquera principalement l’effet parodique et délirant de l’oeuvre de Rodriguez ainsi que son intéret.
Après, ne comptez pas trop sur moi pour y chercher plus qu’il n’y a à y chercher… (j’ai lu pas mal de critiques négatives (et que je trouve injustes et/ou injustifiées) qui m’ont foutues la gerbe…)
Au final, Les fous adoreront le fun-o-gore décalé parfaitement maitrisé, les cons bien pensant et intellectualisant détesteront évidemment le manque de réflexion psycho-socio-masturbatoire.
PlanetTerror01.jpg
Vous êtes prévenus… (^_^)’

mercredi, septembre 10 2008

Zombie strippers : Les stripteaseuses zombies

Affiche Zombie Strippers

  • Titre : Zombie Strippers
  • Réalisateur : Film Américain de Jay Lee
  • Année de production : 2008
  • Style de Zombi : Manipulation génétique + Contaminations virales
  • Genre : Comédie horrifico-sexy
  • Lieu : Nebraska : Laboratoire et boite de strip-tease
  • Ma note : 5/10

Synopsis

Lors d’une opération d’éradication de zombis dans un laboratoire, un soldat se fait mordre et s’enfuie, afin de ne pas être abattu par ses camarades. Il se réfugie dans une boîte de strip-tease clandestine dirigé Ian (Robert "Freddy" Englund) où il attaque Kat (Jenna Jameson), la star de la boîte et fait d’elle la première stripteaseuse zombie.zombiestrippers06.jpg

Description des zombis

Les zombis sont créés ou recréés (ce n’est pas précisé) génétiquement en laboratoire afin de fabriquer des super-soldats sans peur et qui évidemment reviennent à la vie. La spécificité des zombis de ce film, est que le gène mutant est placé sur le gène sexuel X, ce qui fait que la zombification reste "pure" lorsqu’elle est transmise de femmes à femme (elles peuvent parlé, réfléchir et ont même des performances physiques décuplées), mais lorsqu’elles contaminent des hommes, les malchanceux deviennent des zombis conventionnels bètes et méchants. zombiestrippers04.jpg

Analyse

Des filles en string

Comme trop souvent dans les petites productions horrifiques, les filles dénudées sont appelées en renfort pour palier aux manques de moyens et de scénario…Du coup, on assiste pendant une bonne moitié du film aux performances des strip-teaseuses qui se dandinent en rumant les cheveux
Alors, c’est parfois un peu longuet, m’enfin j’imaginais le résultat pire que ça…
zombiestrippers02.jpg

Des zombis qui bavent

L’autre moitié de scènes zombiesque est une agréable surprise : Les maquillages et latex sont pas mal, parfois même bien sympa (je pense en particulier à celui qui la machoire qui pendouille ci-dessous) et considérant le peu de moyens de prod. pour les ajouts 3D (qui sont un peu voyant il faut bien le dire), je trouve l’ensemble tout à fait sympathique. zombiestrippers03.jpg

Couleurs et lumière

Avec des teintes, jaune/vert/ocre, la photo restent cohérentes tout le long du film et se mèle agréablement au sang dégoulinant des zombis : le deuxième point fort du film à mon gout.

Montage

Rien de remarquable, la scène d’actions sont pas mauvaise, les scènes de dialogues surment trop baclées et molles.

LZic et bruitages

Les zics sont 100% métal et les fond sonores/bruitages sont biens, rien redire là dessus non plus. zombiestrippers05.jpg

Une blague de scénar

Alors là, on arrrive au trucs qui fachent :/…
Le film est sensé être une comédie horrifique, je dis sensé, car cela ne sera pas évident pour tout le monde. En effet, bien que l’ambiance général du film soit clairement lègére et second degré, les blagues potaches distillées ici et là ne fonctionne vraiment pas (à moins d’avoir bu des litres de bieres). Et en ce qui concerne le scénario en lui-même, comme souvent, c’est ce qui pèche le plus : la trame est bien fine et tient à peine debout, et ce n’est pas le jeu d’acteur parfois à la limite de ridicule qui rattrappe tout ça (du moins lorsqu’il se mettent à dialoguer parce qu’ils font plutôt bien les zombis :D ). zombiestrippers01.jpg

Mon Avis

Bref, au final, un petit film de série B sympathique et agréable à l’oeil (et pas seulement pour les jolies filles hein) mais parfois navrant pour les oreilles lorsqu’ils se mettent à parler ^^’…
Du coup, je vous le conseille si vous avez prévu une soirée pizza/bières entre mecs et que vous ne comptez pas forcément suivre à mort le scénar qui ne vaut pas grand chose en dehors de 2,3 conneries…

Liens

- page 2 de 3 -