Zomblog

Blog répertoriant un peu tout ce qui traine sur les zombis • Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

=> Plus de Tags

Mot-clé - série B

Fil des billetsFil des commentaires

mercredi, octobre 15 2008

The Zombie Diaries

Affiche The Zombie diaries

  • Titre : Les chroniques zombies ( The Zombie Diaries)
  • Réalisateur : Film Anglais de Michael Bartlett et Kevin Gates
  • Année de production : 2006
  • Style de Zombi : Néo-Zombis / infectés
  • Genre : Drame horrifique
  • Budget : 669 000 €
  • Lieu : Un petit village isolé
  • Ma note : 7/10

Juste après Locutus57 et Chasseur de Zombies je me décide à commenter à mon tour The Zombie Diaries, Film BlairWitchien à petit budget de Michael Bartlett et Kevin Gates.

Synopsis

Au début du 21e siècle un virus inconnu et zombifiant se répand sur toute la planète.
La Grande-Bretagne finie par être touchée, le film relate l’histoire d’une ferme de Letchworth au travers de 3 groupes de survivants :

Chronique 1 : The Outbreak (les premiers symptomes)

Une équipe de journalistes londoniens tournant un reportage sur l’épidémie, se rend naïvement chez un fermier qui a été contraint d’euthanasier tout son cheptel de volailles.

zombiediaries06.jpg

Chonique 2 : the scavengers (les pilleurs)

Un couple s’échappent de Londres et prennent un auto-stoppeur mystérieux pendant qu’ils nettoient le reste des villes mortes, ignorant les dangers qui les attendent dans les coins sombres.

zombiediaries043.jpg

Chonique 3 : survivors (les survivants)

Un groupe de survivants se sauvent pour chercher le refuge dans une vieille ferme, mais ils s’y retrouvent assiégés par les zombies toujours plus nombreux.

zombiediaries01.jpg

Le Trailer


Zombie Diaries trailer

Analyse

Avant REC et Diary of the dead, Zombie Diaries , sorti en 2006, est le premier film de zombis qui a été filmé à la Project Blair Witch.
On peut d’ailleur se dire que ce dernier a du inspirer les deux premiers.

Evolution du phénomène

(attention partie très spoilante)

Les réalisateurs ont découpé leur trame en trois chroniques, relatant chacune, par paliers successifs, les réactions des survivants devant l’évolution du phénomène :

  • chronique 1 : Naïveté/innocence avant les premières manifestations - Panique et inconpréhension après. Le danger semble limité a quelques zombis (on en voit que 2) mais les protagonistes se sentent impuissants devant le piège qui se referme sur eux.
  • chronique 2 : Les protagonistes ont mieux analysé la situation et tentent de survivre dans le chaos en pillant les ressources des village abandonnés et en se déplaçant sans cesse.
    Cette fois-ci, les zombies semblent plus nombreux (un groupe d’une dizaine à l’image), et attaquent les survivants à peine arrivés. La question des munitions de leur unique fusil commence à devenir cruciale.
  • chronique 3 : Les protagonistes sont cette fois organisés presque militairement autour de la ferme qui leur sert de base - avec tours de gardes, expéditions, collectes de vivres et entreaides.
    Les zombis semblent être encore plus nombreux, mais leur meilleur organisation équilibre les forces un temps. Un temps seulement, en effet, car comme souvent dans ce genre d’histoires, ce sont les humains eux-même qui causeront leur propre perte ou celle de leur prochain…

zombiediaries02.jpg

Le switch temporel

On pourra aussi noté l’utilisation d’un espèce de switch temporel à la Pulp Fiction afin de dissimuler au spectateur le passé de Goke qui lie les 3 chroniques.
Déroulement chronologique des faits :

  1. le groupe de journalistes arrive dans la ferme (chronique 1)
  2. Goke et Manny tuent (Matt, Andy) et torturent (Vanessa) les journalistes (chronique 3)
  3. Goke seul, rejoint les survivants de la ferme (début chronique 3)
  4. Un mois plus tard les survivants de la ferme captent un message radio (chronique 3)
  5. Au même moment, un groupe de 3 personnes ( Greg, Elizabeth et John) se rapprochent de la ferme (chronique 2), mais seul John arrivera à la ferme sous forme de zombi. Il est abattu par les survivants de la ferme. (chronique 3)
  6. Jef et James découvrent que ce sont les victimes de Goke qui pour la plupart attaque la ferme.
  7. Se sentant découvert, Goke tue les autres survivants et fuit avec le van et avec quelqu’un d’autre… (chronique 3)
  8. les militaires arrivent dans la ferme (avant générique du début)
  9. les militaires trouvent l’unique survivante : Leeann qui on sait comment échappé aux tueurs (fin du film)

Certaines parties du film sont elliptiques, ou en tous cas restent mystérieuses, ce qui me laisse penser qu’une quatrième chronique aurait été la bienvenue :

  • Comment Leeann s’est-elle échappée ?
  • Gokey s’est-il enfui avec son compère Manny ? (genre qui se serai caché dans le hangar où vanessa était enfermé)

zombiediaries03.jpg

Les caméras

Je me suis posé la question des caméras, car j’aurais bien vu un trip où cela serai la même caméra qui serait passé de mains en mains au fil des chroniques.
Pourtant rien est fait pour le laisser penser, si ce n’est les partie elliptique où l’on peut tout imaginer.
Donc on va dire qu’il y a 2 ou 3 caméras :

  • Celle de Matt (chronique 1)
  • Celle de James (chronique 3) - qui est peut-être la même que celle de Matt éventuellement volée par Goke.
  • Celle de John (chronique 2) - qui arrivera presque à la ferme.

Avis

Les Plus :

  • Un scénar qui tient la route, bien qu’un peu trop elliptique.
  • Des acteurs plutôt bons.
  • Un film totalement autoproduit par les 2 réalisateurs.
  • Trip BlairWitchien novateur parmis les films de zombis.

Les Moins :

  • Des FX honnètes mais limités (peu de zombis à l’écran, encore moins de plans serrés).
  • Trop court - impression d’oeuvre inachevée.
  • Montage manquant souvent de dynamisme (du blabla pour parfois pas grand chose).
  • La caméra qui bouge partout pour faire style (et peut-être aussi dissimuler des FX moyens).
  • Un doublage français bof.

Un film frais, avec des bonnes idées et un chouette résultat pour un budget si modeste, mais trop court vis-à-vis d’un scénario qui peine parfois à se développer du à la multiplication des présentations de personnage mollissant gravement le rythme du film.
Bref, une bonne petite surprise tout de même à conseiller pour son ton original, sans s’attendre à de la folie, ni à y voir des tonnes de zombis…

zombiediaries05.jpg

Liens

mercredi, septembre 10 2008

Zombie strippers : Les stripteaseuses zombies

Affiche Zombie Strippers

  • Titre : Zombie Strippers
  • Réalisateur : Film Américain de Jay Lee
  • Année de production : 2008
  • Style de Zombi : Manipulation génétique + Contaminations virales
  • Genre : Comédie horrifico-sexy
  • Lieu : Nebraska : Laboratoire et boite de strip-tease
  • Ma note : 5/10

Synopsis

Lors d’une opération d’éradication de zombis dans un laboratoire, un soldat se fait mordre et s’enfuie, afin de ne pas être abattu par ses camarades. Il se réfugie dans une boîte de strip-tease clandestine dirigé Ian (Robert "Freddy" Englund) où il attaque Kat (Jenna Jameson), la star de la boîte et fait d’elle la première stripteaseuse zombie.zombiestrippers06.jpg

Description des zombis

Les zombis sont créés ou recréés (ce n’est pas précisé) génétiquement en laboratoire afin de fabriquer des super-soldats sans peur et qui évidemment reviennent à la vie. La spécificité des zombis de ce film, est que le gène mutant est placé sur le gène sexuel X, ce qui fait que la zombification reste "pure" lorsqu’elle est transmise de femmes à femme (elles peuvent parlé, réfléchir et ont même des performances physiques décuplées), mais lorsqu’elles contaminent des hommes, les malchanceux deviennent des zombis conventionnels bètes et méchants. zombiestrippers04.jpg

Analyse

Des filles en string

Comme trop souvent dans les petites productions horrifiques, les filles dénudées sont appelées en renfort pour palier aux manques de moyens et de scénario…Du coup, on assiste pendant une bonne moitié du film aux performances des strip-teaseuses qui se dandinent en rumant les cheveux
Alors, c’est parfois un peu longuet, m’enfin j’imaginais le résultat pire que ça…
zombiestrippers02.jpg

Des zombis qui bavent

L’autre moitié de scènes zombiesque est une agréable surprise : Les maquillages et latex sont pas mal, parfois même bien sympa (je pense en particulier à celui qui la machoire qui pendouille ci-dessous) et considérant le peu de moyens de prod. pour les ajouts 3D (qui sont un peu voyant il faut bien le dire), je trouve l’ensemble tout à fait sympathique. zombiestrippers03.jpg

Couleurs et lumière

Avec des teintes, jaune/vert/ocre, la photo restent cohérentes tout le long du film et se mèle agréablement au sang dégoulinant des zombis : le deuxième point fort du film à mon gout.

Montage

Rien de remarquable, la scène d’actions sont pas mauvaise, les scènes de dialogues surment trop baclées et molles.

LZic et bruitages

Les zics sont 100% métal et les fond sonores/bruitages sont biens, rien redire là dessus non plus. zombiestrippers05.jpg

Une blague de scénar

Alors là, on arrrive au trucs qui fachent :/…
Le film est sensé être une comédie horrifique, je dis sensé, car cela ne sera pas évident pour tout le monde. En effet, bien que l’ambiance général du film soit clairement lègére et second degré, les blagues potaches distillées ici et là ne fonctionne vraiment pas (à moins d’avoir bu des litres de bieres). Et en ce qui concerne le scénario en lui-même, comme souvent, c’est ce qui pèche le plus : la trame est bien fine et tient à peine debout, et ce n’est pas le jeu d’acteur parfois à la limite de ridicule qui rattrappe tout ça (du moins lorsqu’il se mettent à dialoguer parce qu’ils font plutôt bien les zombis :D ). zombiestrippers01.jpg

Mon Avis

Bref, au final, un petit film de série B sympathique et agréable à l’oeil (et pas seulement pour les jolies filles hein) mais parfois navrant pour les oreilles lorsqu’ils se mettent à parler ^^’…
Du coup, je vous le conseille si vous avez prévu une soirée pizza/bières entre mecs et que vous ne comptez pas forcément suivre à mort le scénar qui ne vaut pas grand chose en dehors de 2,3 conneries…

Liens